Isolation thermique

Le rôle de l'isolation thermique est de s'opposer au passage des flux de chaleur qui tendent à traverser la paroi, de l'ambiance la plus chaude vers la plus froide, par conduction, convection ou rayonnement.
Plus un matériaux est isolant et épais, moins il y a conduction.
Des parois étanches à l'air permet de limiter les transferts par convection. 

En saison froide, ce flux de chaleur, va de l'intérieur vers l'extérieur 
En été, c'est la chaleur extérieure qui tend à envahir l'intérieur.
Les déperdition thermiques sont de trois ordres :
- Les déperditions surfaciques à travers les parois qui représentent de 30 à 80 % des déperditions
- Les déperditions par ponts thermiques situés aux jonctions des parois entre elles, entre murs et planchers en béton par exemple. Elles se trouvent aussi dans les structures des parois avec rail métallique par exemple et peuvent représenter de 5 à 40 % des déperditions.
- Les déperditions par renouvellement d'air comme les infiltrations non souhaitées (fuite d'air aux fenêtres/portes et conduits de cheminée, discontinuités du frein-vapeur.....) et la ventilation qui représentent de 20 à 60 % des déperditions.

 

Extrait de l'isolation Thermique Ecologique de Jean-Pierre Oliva & Samuel Courgey, Editions Terre Vivante.

 
 

Copyright© 2015 l'univert matériaux